Quand les bateaux sont trop longtemps restés oubliés à quai, ils conservent la trace de leur solidité, les fantômes de leurs anciens voyages emprisonnés dans les cales. Les clapotis renvoient le scintillement de la mer qui les a portés, le bois vermoulu parle de leurs campagnes de pêche, quelques amarres les retiennent encore un peu de disparaître par le fond. Ces géants de bois et de métal hantent les ports, rescapés des tempêtes. Encalminés jusqu'à ce que l'usure en vienne à bout, ils interpellent silencieusement le promeneur.

carcasse

Ce n'est pas une prière muette, juste un imposant témoignage.