arêtes

 

Ils se sont dépouillés de leurs oripeaux, de leurs derniers lambeaux de chair, de leurs couleurs

du souffle de vie qui les portait sur les flots

Ils se dessèchent sur le sable, s'incorporent à la roche, s'entremêlent aux algues brunes

Ils ne sont plus que l'essence d'eux-mêmes

le souvenir d'eux-mêmes

Ils ont la force brute de l'essentiel