Parfois l'hiver, avec ses jours étrécis d'ombre,

nous enferme en nous-même comme en un sarcophage

C'est une image violente et dont il faut sortir

gravure sur medium, gouges

En fait l'hiver nous enferme en nous-même

Comme une bête en cage

Nos pensées se mordent la queue

Dans les méandres du cerveau

L'obscurcissant vainement

Tant ces pensées sont stériles

vigne

Alors il faut agir, faire, laisser une trace,

Du concret

S'extirper de cette glu poisseuse

Préparer les jours de mimosa

Et de jacinthes

Les matins des premiers chants d'oiseaux

 

oiseau bois

J'ai pris des gouges et un pyrograveur

Des morceaux de bois

De l'encre, du papier

Une cuiller

DSC_0282 (5)

Et j'ai creusé, gravé, encré

gravure sur medium

J'ai essayé

IMG_20190312_081558 (2)

J'ai pris aussi une vieille boîte 

Un présentoir à papillons

Une collection de lunettes anciennes

Des plumes et des pinceaux

 

focus

 

 

Et j'ai joué

 

détails 2

 

détails 1

Pour donner de la couleur aux jours

Pour ordonner les heures

Mettre en musique la sortie de l'hiver